Accueil - Les grands sites naturels (11)

Les grands sites naturels (11)

L’Aude, ce beau pays cathare ne possède pas encore de grand site de France labellisé. Cependant un projet est en cours, il s’agit du « grand site de la cité de Carcassonne ». Au delà de la ville de Carcassonne, ce projet vise les abords de la cité, les rives de l’Aude, le canal du midi, la ville basse, les territoires viticoles des flancs sud et sud-est. Les objectifs de cette opération Grand site sont de restaurer la qualité paysagère, améliorer la qualité de la visite, favoriser le développement socio-économique local dans le respect des habitants.

Sur le territoire Audois se trouvent également 2 parcs naturels régionaux : le parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée et le parc naturel régional des Corbières-Fenouillèdes.

Au-delà de ces sites emblématiques, je vais également vous présenter d’autres lieux tout aussi sublimes parfois déjà bien connus, parfois un peu moins. Vous trouverez ici un court résumé des sites en question et je rédigerai au fil de l’eau des articles plus complets avec des conseils de visites, des balades, idées d’activités et détails culturels.

Le parc naturel régional de la Narbonnaise

Salins de Gruissan © AC
Salins de Gruissan © AC

Le parc régional de la Narbonnaise représente un espace de 70 000 hectares, c’est l’un des rares sites encore préservé en bord de Méditerranée. Il est composé d’un vaste complexe lagunaire, du massif des Corbières, de Fontfroide et de la Clape. Son territoire s’étend d’est en ouest de Fleury d’Aude à Leucate et du nord au sud de Boutenac à Gruissan. Les étangs et zones humides de la région Narbonnaise sont des lieux clés pour la migration et l’hivernation des oiseaux en Occitanie. Entre littoral, lagunes, garrigues, forêts et vignes cette région offre une grande diversité de paysages.

Mais la Narbonnaise, ce n’est pas qu’un ensemble de paysages, c’est aussi une culture dominée par la langue Occitane, des vestiges prestigieux (Via Domitia, Cathédrale de Narbonne, Abbaye de Fontfroide), un mode de vie et un savoir-faire typique de la vie locale (pêche en étangs, viticulture, activité salinière …).

La Haute vallée de l’Aude

Rivère © Felix Mittermeier - Pixabay
Rivère © Felix Mittermeier - Pixabay

Site classé Natura 2000, la haute vallée de l’Aude est située sur les départements de l’Aude, des Pyrénées-Orientales et de l’Ariège. Vallée des Pyrénées françaises, elle prend sa source à Capcir dans les Pyrénées-Orientales pour terminer en amont de la ville de Limoux dans l’Aude. C’est une vallée très étroite, avec de nombreuses gorges comme les gorges de Saint-Gorges, de l’Aude ou de la Pierre-Lys; et de nombreux cours-d’eau comme l’Aiguette ou le Rébenty. Elle présente une importante diversité de biodiversité, du milieu alpin au milieu méditerranéen en passant par des milieux aquatiques riches en espèces animales (écrivisses à pattes blanches, barbeau méridional, chabots (poissons)).

Entre coteaux viticoles, gorges, sommets pyrénéens et falaises vertigineuses, la haute vallée de l’Aude offre une multitude d’activités à réaliser en plein air.

Le parc naturel régional des Corbières-Fenouillèdes

Pyrénées © ELG21 - Pixabay
Pyrénées © ELG21 - Pixabay

Le parc naturel régional des Corbières-Fenouillèdes est un parc récent, il a été créé en 2021 après 12 années de travail et de réflexion. C’est le 8ème parc de ce type en Occitanie. Les parcs naturels régionaux sont des territoires naturels habités, reconnus au niveau national pour leur richesse patrimoniale, naturelle et culturelle. Leur équilibre est souvent fragile et nécessite des dispositifs spécifiques pour les préserver.

Territoire rural à l’est des Pyrénées, il englobe pas moins de 99 communes faiblement peuplées. La moitié des communes ont moins de 8,3 habitants/km² alors même que le territoire est entouré au nord et à l’est par les agglomérations attractives de Perpignan, Narbonne et Carcassonne. Trait d’union entre la Méditerranéen et les Pyrénées, ce parc naturel regorge de vestiges archéologiques, d’une mosaïque de paysages et d’une importante biodiversité.

Le Massif de la Clape et le gouffre de l’œil doux

Oeil doux © PNRNM
Gouffre de l'oeil doux © PNRNM

Le massif de la Clape fait parti du parc naturel de la Narbonnaise. Classé depuis 1973, il se distingue par ses paysages singuliers mêlant vignes, garrigue, bois, pechs (sommets) et combes (vallées asséchées), ce massif possède un relief atypique.

Le coffre du Pech Redon et le gouffre de l’oeil doux font la renommée de cette ancienne île. Le coffre de Pech Redon est un ensemble de deux collines émergeant à plus de 200 mètres de haut au milieu de la garrigue. En comparaison, les célèbres Cliffs oh Moher d’Irlande font 214 mètres de haut ! Ces collines sont impressionnantes donc et se sont vues octroyer les surnoms de « coffre » ou de « toit ». Le gouffre de l’œil doux est encore plus réputé, c’est une curiosité géologique qui ressemble à une cenote Mexicaine. Il s’agit d’un gouffre dominé par de hautes falaises calcaires, qui est rempli d’une eau verte émeraude.

La Montagne noire

Vue sur une montagne © Pexels

A 30 minutes de Carcasonne, dans les contreforts du Massif Central, nous voici sur la Montagne Noire. Malgré son nom impressionnant, elle est verte et sauvage. Elle sépare les départements du Tarn, de l’Aude, de l’Hérault et de la Haute-Garonne. Son point culminant est le pic de Nore dont la hauteur est de 1211 mètres d’altitude.

Ses forêts de sapins, de chênes et d’hêtres, ses gorges encaissées, ses vallées, ses ruisseaux au fort tempérament, ces roches anciennes … font de ce massif un paradis pour les amateurs de nature.

 

Revenir en haut de page