Accueil - Page des articles - Escapade & randos au parc national des Calanques

Escapade & randos au parc national des Calanques

Créé en avril 2012, le parc national des calanques se situe dans les Bouches-du-Rhône, au cœur de la Métropole Aix-Marseille-Provence. A la fois terrestre et marin, c’est le seul parc national d’Europe à être péri-urbain. Chaque année ce sont près de 2 à 3 millions de visiteurs qui viennent fouler son sol et nager dans ses eaux translucides. Joyau naturel Français, c’est un lieu incontournable en Méditerranée, mais il faut bien être conscient de tous ses trésors et faiblesses pour savoir mieux l’apprécier et surtout le respecter. Je vous propose ici un itinéraire de 4 jours dans le parc national des calanques. Au programme : randonnées et city trip !

Le parc national des calanques

Ce parc national français représente un vaste espace de 8500 hectares de terre et 43 500 hectares de mer. Réparti sur 3 communes : Marseille, Cassis et La Ciotat, il occupe 80 km de littoral. Les Calanques sont protégées et gérées par l’établissement public du Parc national des Calanques.

Le parc s’étend sur un massif littoral constitué de falaises calcaires et de poudingue, de criques et d’îlots. Il englobe notamment les 26 calanques de Marseille et Cassis, les îles du Friou, l’archipel de Riou, l’île verte, le cap Canaille et le massif de Saint-Cyr.

Vue sur la calanque de Sormiou © AC
Vue sur la calanque de Sormiou © AC

Dans le parc national, 26 calanques sont recensées:

  • 25 sur Marseille : En-Vau, Sormiou, Morgiou, Callelongue, Port-Pin, Marseilleveyre, la Mounine, Sugiton, l’anse de la Triperie, la calanque de l’Oule, celle de Saint-Estève, l’Eissadon, Devenson, Cortiou, l’Escu, Podestat, Queyrons, les Goudes, calanque des Trous, calanque blanche, l’escalette, calanque du Mauvais pas, calanque du Saména, Anse de la Maronaise, calanque de Saint-Jean de Dieu ou l’œil de verre
  • 1 sur Cassis : calanque de Port-Miou

Je vous propose ici un itinéraire de 4 jours dans le parc national des calanques avec le détail des randonnées et les visites associées : cap sur Cassis et Marseille !

Jour 1 : Arrivée à Marseille & calanque de Sormiou

Nous connaissons assez bien le parc national des calanques, nous y allons de temps en temps depuis notre arrivée sur Montpellier. A chaque fois nous nous rendons dans le même Airbnb tenu par Elyane et Adrien. Il s’agit d’un charmant studio situé dans le 9 ème arrondissement de Marseille près du parc des calanques. Il est bien équipé, tout confort, propre et moderne. Elyane et Adrien sont des personnes charmantes qui vous accueillent chaque fois avec sourire et gentillesse. Ce que j’apprécie le plus dans cet endroit c’est le cadre paisible et nature. L’appartement fait partie d’un petit groupement de maisons juste en dessous de monts en calcaire. Depuis la terrasse on profite déjà d’une belle vue. Le soir nous adorons monter en haut de la « montagne » en face de l’appartement (15-20min), nous profitons ainsi d’un super coucher de soleil sur Marseille avec vue sur la roue du Prado, le stade vélodrome, les plages, la mer … Le tout accompagné d’un apéro et c’est le paradis ! La situation du studio est idéale puisque cela nous permet de prendre les transports en commun pour nous rendre en ville, d’accéder à Cassis en voiture en 20 minutes et d’être à une vingtaine de minutes de toutes les calanques. D’ailleurs la route aussi est sublime. Si vous voulez séjourner vers les calanques en solo ou en couple je conseille vivement ce petit paradis :).

Nous connaissons déjà les calanques de Sugiton, Port-Miou, Port-Pin et En Vau qui sont incroyables. Mais lors de notre dernier séjour nous nous sommes concentrés sur Sormiou, Les Goudes et Callelongue, Marseilleveyre et Morgiou. Ce séjour date un petit peu car nous l’avons réalisé en 2020. Certaines petites choses ont pu évoluer depuis.

C’est parti direction la calanque de Sormiou, la plus photogénique de toutes selon moi ! Étant donné que c’est l’une des calanques les plus connues et les plus accessibles je ne m’attendais pas à être autant ébahie. Et pourtant elle est vraiment MAGNIFIQUE ! L’eau est bleue turquoise et ses petits cabanons lui donnent tout son charme.

Pour s’y rendre, deux possibilités :

1 – Se garer dans le quartier des Baumettes dans le 9ème arrondissement de Marseille au bout du chemin de Morgiou. Parcours de 50 min environ 2km, assez ombragé. Il faut traverser le parc des Baumettes  et prendre le sentier de couleur rouge au fond à gauche. Le sentier monte progressivement jusqu’à une large piste. Il faut ensuite prendre le chemin à droite sur 250 mètres jusqu’au col des Baumettes. Après le col, la piste fait descendre vers Sormiou et s’arrête au niveau du parking de la calanque.

>> Cet itinéraire est repris au début de cette rando sur Visorando

2 – Se garer sur le parking de la Cayolle. Parcours d’une heure environ pour 2km, chemin pentu et peu ombragé. Il faut continuer la route depuis la barrière puis suivre le chemin Marron sur la gauche juste avant les murets ou continuer la route jusqu’au col. Après l’accès au col de Sormiou, descendre vers la calanque en suivant le sentier marron qui coupe les virages.

>> Itinéraire depuis la Cayolle sur Visorando

La calanque de Sormiou dispose d’un parking mais seuls les habitants possédant un laisser-passer ou les personnes ayant une réservation au restaurant peuvent y accéder. Je vous conseille donc le trajet depuis les Baumettes qui est plus ombragé et agréable.

La calanque de Sormiou est l’une des seules calanques disposant d’une plage de sable. Il y a de la place pour étaler sa serviette à condition qu’il n y ait pas trop de monde. Elle est entourée d’un restaurant et d’une centaine de cabanons. Il s’agit d’anciennes cabanes de pêcheurs aujourd’hui habitées ou louées en saison. Elles ont conservé leur charme et on peut les observer au détour des allées fleuries.

Une balade à faire : face à la mer, se diriger vers la gauche de la calanque et emprunter la promenade bétonnée. Elle vous emmènera vers le petit port de Sormiou, vers les cabanes et vous fera profiter de belles vues plongeantes sur la mer.

Jour 2 : Vers la calanque de Marseilleveyre en passant par les Goudes & Callelongue

LES GOUDES & CALLELONGUE

Les Goudes © AC
Les Goudes © AC

Le deuxième jour, nous partons pour le port des Goudes, l’entrée du parc National des calanques lorsque l’on vient du sud du centre-ville de Marseille. C’est un petit port de pêche et un hameau qui a des allures de bout du monde. On y accède par une route étroite et sinueuse qui est souvent prise d’assaut en période estivale. De nombreux bars et restaurants mettent l’ambiance dans ce lieu déjà plein de vie. Aux Goudes on peut se baigner presque partout et la vue est imprenable sur la rade de Marseille, l’Île Maire et l’archipel de Riou.

Petites plages et calanques à proximité :

  • Une petite plage accessible via des escaliers se trouve à l’entrée du village
  • Les calanques de Saména /du Mauvais Pas/ et des Trous se trouvent sur la route menant aux Goudes
  • En direction du cap croisette, la plage de la baie des singes offre un cadre unique et idyllique protégé par une digue. Le restaurant de la baie des singes offre une belle plage privée.

Nous nous sommes dirigés vers le cap croisette sans aller jusqu’au bout, le vent étant trop fort. Un peu avant l’Anse de la Maronaise, la vue est déjà très belle.

On a continué notre chemin vers Callelongue. Terminus tout le monde descend, nous voilà encore plus au bout du monde, face à une impasse qui nous arrête devant les montagnes. C’est une petite calanque qui abrite un port, quelques maisons cabanons et un bar-restaurant animé. Un lieu pittoresque, calme et très joli. C’est aussi le point de départ pour les calanques de Marseilleveyre, les Queyrons, Podestat …

Nous avons marché moins d’une heure en prenant notre temps avant d’arriver à la calanque de Marseilleveyre. La balade est agréable, on ne quitte pas la mer des yeux et on profite de quelques passages ombragés dans les couloirs de pins. Attention cependant à avoir des bonnes chaussures (de rando), c’est très rocailleux et les pierres glissent.

>> Itinéraire depuis Callelongue vers La Mounine et Marseilleveyre

MARSEILLEVEYRE

Calanque de Marseilleveyre © AC
Calanque de Marseilleveyre © AC

La calanque de Marseilleveyre est plus sauvage que Sormiou, Callelongue ou Morgiou. Elle est située au pied du sommet de Marseileveyre (432m). Sur cette plage de sable et galets, on retrouve quelques cabanons et un restaurant approvisionné uniquement par la mer. Il était fermé lors de notre venue. La plage est assez grande et permet de se poser et de sécher tranquillement après la baignade. Cette calanque dépaysante offre une vue sur l’Archipel de Riou jusqu’au Cap Canaille.

Au retour, nous nous sommes arrêtés à la calanque de la Mounine qui est sur le chemin entre Callelongue et Marseilleveyre. C’est une toute petite crique dans laquelle la mer s’engouffre entre les rochers. Impossible de se poser au sol ou de se baigner (très étroit), mais elle est jolie à voir.

Jour 3 : La route des Crêtes, Cassis & la calanque de Morgiou  

ROUTE DES CRÊTES

Route des crêtes à Cassis © AC
Route des crêtes à Cassis © AC

Le matin du 3ème jour de notre séjour, nous partons en voiture explorer la fameuse route des crêtes entre Cassis et la Ciotat. Longue de 15km, elle longe la mer en passant par le Cap Canaille, aussi appelé les falaises de Soubeyranes. Avec un pic à 394 mètres de haut, ce sont les falaises maritimes les plus hautes de France ! De couleur ocre, elles offrent un beau contraste avec le bleu de la mer. Des parkings sont aménagés tout le long de la route et des belvédères permettent d’admirer le panorama. Vous pouvez aussi explorer le Cap Canaille à pieds, un sentier de randonnée (12 km aller) permet de le parcourir.

CASSIS

Cassis © AC
"Qu'a vist Paris e noun Cassis a ren vist." "Qui a vu Paris et non Cassis, n'a rien vu." Frédéric Mistral (1830 - 1914)"

C’est toujours un plaisir de se promener à Cassis. Ce joli petit port de pêche touristique aux couleurs pastels offre une ambiance à la fois paisible et festive en fonction du moment de la journée ou de la saison. Tout proche de Marseille, la commune est surtout connue pour ses falaises (Cap Canaille), ses criques et son vin. Surplombée d’un château vieux de plusieurs siècles (VIIIème siècle), elle garde à la fois le charme d’une ville historique, méditerranéenne et balnéaire. Entre les jolies places et rues piétonnes fleuries, le port de plaisance, le château, la vue, les plages, les vignobles … Cassis a tout pour plaire.

CALANQUE DE MORGIOU

Calanque de Morgiou © AC
Calanque de Morgiou © AC

Au départ du parking de la faculté de Luminy à Marseille, la calanque de Morgiou est facilement accessible. Il faut compter 1h de marche environ si on veut prendre son temps. Il y a de belles vues de la calanque tout au long de la randonnée. Il faut être bien chaussé et faire attention en fin de parcours, lors de la descente 2 itinéraires sont possibles. Le plus compliqué comporte une descente de quelques mètres où il faut s’accrocher à une chaine. Cela peut paraître un peu difficile à réaliser pour les personnes qui ont le vertige ou autre. Cependant, ce passage est rapide et pas très risqué. Pour ceux qui préfèrent, un autre chemin permet de descendre plus en douceur et d’arriver vers la partie habitée de la calanque. Lorsque l’on passe la chaîne, on se retrouve en hauteur, à gauche du port (belle vue) et on peut redescendre tranquillement vers le port et les habitations.

Cette calanque est charmante, lorsque nous y sommes passé, les habitants jouaient à la pétanque sur la place et le bar était ouvert. L’ambiance était conviviale et familiale, presque intimiste ce qui nous a fait nous sentir loin du flot touristique. Une petite plage permet de se baigner et différents endroits sont abordables pour poser sa serviette et sauter dans les eaux bleues.

>> Itinéraire de Luminy à la calanque de Morgiou

Depuis la calanque de Morgiou il est possible de rejoindre le cap Morgiou, l’anse de la triperie, la grotte bleue ou encore la calanque de Sugiton ou Sormiou.

>> A voir par exemple cet itinéraire qui propose 4h de rando de Sormiou à Morgiou en passant par la Triperie

Jour 4 : Une journée à Marseille

Depuis notre Airbnb nous avons pris les transports en commun pour aller dans le centre de Marseille. Nous avons déambulé dans le centre-ville et redécouvert les incontournables : le vieux port, la canebière, le quartier du panier, la corniche Kennedy, le vallon des Auffes, l’Anse de Malmousque …

QUARTIER DU PANIER

Ce quartier mythique est le plus ancien et le plus typique de la ville. Ses ruelles étroites fleuries qui montent et qui descendent sont couleurs pastels et on peut admirer des belles œuvres de street-art à chaque coin de rue. Il y a aussi beaucoup de petits commerces et d’artisans.

Quelques jolies rues, places & monuments à voir : rue du panier, rue du petit puits, passage Lorette, montée des accoules, place des Pistoles et la vielle Charité, Place Marie-Ange de la Pinta, Place des Treize-Cantons (ce serait la place qui a inspiré Plus belle la vie), la place de Lenche, la place des Moulins …

Après avoir arpenté les petites rues du panier, direction les quais. Nous souhaitions visiter l’intérieur de la Cathédrale de La Major située sur l’esplanade près du Mucem, malheureusement elle était fermée pour cause de travaux 🙁 De style néo-bizantin, elle vaut vraiment le détour ! Malheureusement le célèbre Mucem était fermé lui aussi, à cause de la crise sanitaire. Nous nous sommes donc rabattus sur le musée d’Histoire de Marseille qui était gratuit à cette période. Le musée est sympa à faire si vous souhaitez avoir une connaissance plus approfondie de l’histoire de la ville. De Massalia à Marseille, il retrace 2600 ans d’histoire, rien que ça !

VALLON DES AUFFES

Vous trouverez le vallon des Auffes en contre-bas de la corniche Kennedy. Longue de 3,7 km, elle relie la plage des Catalans aux plages du Prado. Cette corniche offre une très belle vue sur la méditerranée et les îles du Frioul. D’ailleurs, savez-vous que sur cette corniche se trouve le banc le plus long du monde ? Il s’étend en continue sur près de 3km ! C’est à deux pas de la plage des Catalans, pile en face du monument dédié aux héros de l’armée d’Orient, que vous trouverez des escaliers descendant vers le vallon des Auffes. Ce coin de paradis donne l’impression d’être un village en dessous de la ville.

Il s’agit d’un port de pêche avec une cinquantaine de maisons de pêcheurs, quelques restaurants et quelques bateaux de pêche traditionnelle. Les maisons et les bateaux colorés lui donnent une touche pittoresque. On a l’impression de se retrouver dans un lieu confidentiel, à l’écart du tourisme et de la ville. Et pourtant des touristes il y en a … Beaucoup de gens viennent prendre des photos, se balader, boire un verre en terrasse… C’est un endroit très agréable mais qui doit vite être rempli l’été. N’hésitez pas à faire le tour du port pour voir le vallon sous toutes ses coutures. Au fond sur la gauche, un petit bassin maritime a été aménagé pour que les enfants puissent se baigner. C’est le bassin du centre aéré du Vallon des Auffes.

ANSE DE MALMOUSQUE

Plus confidentiel, l’Anse de Malmousque se situe un peu plus loin que le vallon des Auffes. Il faut marcher vers le sud environ 5 minutes le long de la corniche Kennedy puis tourner à droite dans la “rue Malmousque”. Tout au bout se trouve le petit port de Malmousque avec une cinquantaine de bateaux. Il est possible de suivre un mince ponton en béton pour longer la paroi rocheuse. De là on a une belle vue sur la mer, l’archipel d’Endoume, l’île Degaby et le rocher des pendus. Un peu plus loin, se trouve une crique bétonnée, idéale pour admirer le coucher du soleil ou partir nager.

N’hésitez pas à vous balader dans les ruelles aux alentours, le plateau de Malmousque offre aussi un joli cadre et une ambiance sympa.

Cette fois-ci nous avons visité Marseille très tranquillement en nous baladant dans des endroits que nous connaissons déjà. Mais si vous souhaitez découvrir plus en détails la ville, je vous conseille d’y rester 3-4 jours au minimum. Marseille est une ville très étendue qui correspond en superficie au Grand Paris !

Voici quelques lieux incontournables : La Basilique Notre-Dame de la Garde et sa colline, le joli port de l’Estaque, les docks et les quais de la Joliette, le Mucem et le fort Saint-Jean, la cathédrale de La Major, le palais Longchamps, palais du Pharo, la corniche Kennedy et les anses, le cours Julien, les calanques, escapade au Château d’If, le stade Vélodrome pour les amateurs, parc Borély et les plages du Prado, le quartier du Roucas blanc (quartier Bourgeois), quartier Noailles (populaire connu pour son marché) …

 Et voilà de quoi faire de belles découvertes et randos dans le parc national des calanques. Je vous souhaite une belle escapade !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à liker, partager vos impressions et questions en commentaires. Un grand merci d’avoir pris le temps de lire et à bientôt 🙂

Inspiration Occitane

2 thoughts on “Escapade & randos au parc national des Calanques

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top